Peut-on faire un service civique pendant ses études ?

24 mai 2022

faire_un service_civique_pendant_ses_études

Chaque année, plus de 130 000 jeunes signent un contrat de service civique, dont près d’un tiers d’étudiants. Et pourquoi pas vous ? Faisons le point sur la compatibilité entre service civique et études supérieures et voyons quels aménagements sont possibles pour les jeunes qui souhaitent vivre cette expérience ultra enrichissante.

Qu'est-ce qu'un service civique ?

Principes généraux

Ouvert à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans, le service civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général. Il peut être effectué dans le secteur associatif ou social, au sein d’un établissement public, d’une université, d’une association ou encore auprès d’une collectivité territoriale.

Durée du volontariat de service civique

Les jeunes volontaires doivent s’engager pour une durée de 6 à 12 mois, à raison de 24 h par semaine en moyenne au sein de l’organisme d’accueil. Nous verrons que des aménagements sont possibles s’agissant de la durée hebdomadaire d’engagement de service.

Les missions de service civique

Les milliers de missions proposées s’inscrivent toutes dans les dix thématiques prioritaires fixées par l’Agence du Service Civique : la solidarité, la santé, l’éducation pour tous, la culture et les loisirs, le sport, l’environnement, la mémoire et la citoyenneté, le développement international et l’action humanitaire, les interventions d’urgence et la citoyenneté européenne.

Indemnisation des volontaires en service

Une indemnité mensuelle est versée à chaque volontaire en service civique. Son montant de base est de 580 euros et des majorations sont possibles, notamment pour certains bénéficiaires d’une bourse de l’enseignement supérieur.

Pourquoi faire un service civique en plus des études ?

Le service civique permet d’acquérir de l’expérience professionnelle et de nouvelles compétences « sur le terrain ». La différence principale avec un stage ou une alternance est que le service civique est un engagement citoyen, au service des autres et dans un organisme à but non-lucratif. Dans le cadre d’une mission civique et citoyenne, le rapport hiérarchique est plus proche de la coopération que de la subordination. C’est donc dans un environnement - a priori - plus bienveillant que l’engagé peut prendre confiance en lui. Par ailleurs, les compétences acquises sont tout à fait transposables dans le monde de l’entreprise.

Comment le service civique s'adapte aux étudiants

De nombreux jeunes choisissent de faire un service civique juste après l’obtention du Bac ou, au contraire, attendent la fin de leurs études pour mener à bien leur projet. Cependant, les services civiques effectués en milieu de cursus ne sont pas rares, et pour causes, les incitations et aménagements possibles sont nombreux.

Droit à une année de césure

La césure permet aux étudiants de s’engager dans une mission de service civique en France, voire à l’étranger, tout en conservant leur statut. Autrement dit, après 6 à 12 mois passés au sein de leur structure d’accueil, les étudiants peuvent regagner leur établissement et reprendre leur formation.

Aménagement de la durée hebdomadaire

Pour concilier engagement citoyen et études, la durée hebdomadaire du service civique peut être modulée. Les structures d’accueil acceptent généralement que les étudiants aménagent leurs horaires et effectuent une amplitude de travail plus importante durant certaines périodes, au moment des vacances par exemple.

Une indemnisation majorée pour les boursiers

Une majoration de l’indemnisation est prévue pour les étudiants titulaires d’une bourse nationale sur critères sociaux et à partir de l’échelon 5. Celle-ci est de 107,68 euros par mois - qui s’ajoutent aux 580 euros de l’indemnisation initiale.

Valorisation du service volontaire

Une mission de service civique peut être valorisée de diverses manières - et sous conditions - dans le parcours académique d’un étudiant : par l’attribution d’une UE (Unité d’enseignement) libre ou optionnelle, d’ECTS (European credit transfer system), de points « bonus » sur la moyenne générale, voire d’une dispense totale ou partielle de stage. Attention, toutes ces mesures ne sont pas automatiques et chaque établissement a sa propre politique.

Si vous êtes étudiant ou étudiante dans l’enseignement supérieur, n’hésitez pas à vous renseigner sur le dispositif prévu par votre établissement. Vous pouvez également vous rendre à la Mission locale ou dans un point d’information jeunesse pour trouver le projet qui correspond à vos aspirations.