Management inclusif : définition et enjeux

13 aoû 2021

management inclusif

Qu’est-ce que l’inclusion en entreprise ? Quels sont ses enjeux ? Comment mettre en place une démarche d’inclusion en entreprise ? Vous souhaitez vous former pour mettre en place une politique inclusive au sein de votre entreprise ? Nous vous livrons toutes les clés pour comprendre le principe de l’inclusion.

Qu'est-ce que l'inclusion ?

L’inclusion consiste à garantir l’accès à tous les services et à tous les postes à tous les collaborateurs d’une entreprise, sans distinction d’âge, de sexe, d’origine, d’orientation sexuelle ou d’état de santé. Tous les profils doivent pouvoir s’intégrer dans l’entreprise. La notion d’inclusion est différente de celle d’intégration. L’intégration n’implique pas de changements majeurs au sein d’une entreprise ou d’une société (par exemple, seulement le fait d’aménager un poste pour que travail et handicap soient compatibles). C’est davantage la personne qui doit s’ajuster au système, faire l’effort de s’intégrer et de se normaliser. Le principe d’inclusion, lui, modifie les modes de fonctionnement et d’aménagement de manière profonde, de sorte que chaque personne puisse s’intégrer sans effort et travailler dans de bonnes conditions. L’inclusion est une transformation de la société destinée à surmonter tous les obstacles d’accessibilité dans les structures traditionnelles (loisir, santé, emploi, enseignement, services sociaux, etc.). On parle d’entreprise inclusive une fois l’inclusion bien ancrée dans son mode de fonctionnement.

Quels sont les enjeux de l'inclusion en entreprise ?

L’enjeu premier de l’inclusion est de lutter contre les discriminations lors de la recherche d’emploi et en poste. Reconnaître la différence, l’accepter et la valoriser permet aux entreprises d’atteindre une meilleure performance. Selon le cabinet de conseil Deloitte :  « Les entreprises qui pratiquent une politique inclusive génèrent jusqu’à 30 % de chiffre d’affaires supplémentaire par salarié et une profitabilité supérieure à celle de leurs concurrents ». S’inscrire dans une démarche inclusive est également un signe de maturité de l’entreprise. Cela démontre qu’elle reconnaît les valeurs humaines, la puissance des talents individuels et qu’elle tient compte des nouveaux enjeux sociétaux. Parallèlement, les entreprises qui entreprennent des actions en faveur de la diversité sont mieux perçues. C’est donc, en bonus, un moyen de mettre en avant les valeurs de l’entreprise et de conserver une bonne image de marque.

En quoi consiste le management inclusif ?

Vous l’avez compris : une entreprise capable d’intégrer des profils hétérogènes est souvent une entreprise bénéficiant d’une meilleure performance globale. Mais concrètement, comment mettre en place un processus d’inclusion dans le monde du travail ? Cette tâche incombe aux managers formés au management inclusif. Leur rôle est d’impliquer et de valoriser des individus différents par leur parcours, leur origine, leur sexe, leur orientation sexuelle, leur religion, leur état physique ou mental dans un même environnement de travail. Ils doivent reconnaître et faire reconnaître la singularité de chacun, les respecter et faire de cette diversité une force.

Comment mettre en place un management inclusif en entreprise ?

Les managers ne peuvent œuvrer seuls en faveur de l’inclusion en entreprise. Le changement doit en effet être accepté et véhiculé par chaque acteur de l’entreprise. Les dirigeants doivent donc, dans un premier temps, dialoguer avec leurs collaborateurs et les sensibiliser au principe d’inclusion. Une fois les changements bien appréhendés par tous, les dirigeants peuvent mettre en place de nouvelles règles de fonctionnement. Ces règles doivent reposer sur de nombreuses valeurs communes, dont la perméabilité. Cette notion signifie l’acceptation du changement, mais aussi la capacité à s’ouvrir et à accueillir convenablement les personnes différentes au sein d’un collectif. Les nouvelles règles doivent être acceptables et convenir à l’ensemble des acteurs de l’entreprise, sans quoi l’inclusion ne pourra se faire correctement. Pour cela, il est important de faciliter les échanges entre les départements RH et RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

L’entreprise doit également mettre en place un processus de recrutement qui interroge et implique l'ensemble des salariés de l'entreprise. On parle alors de recrutement inclusif. Vous souhaitez vous former à l’inclusion ? Découvrez nos formations à l'entreprise de demain.

Comment se former au management inclusif

Vous l’avez compris : l’inclusion fait partie des nouveaux enjeux sociétaux incontournables de nos jours. S’y former est indispensable pour combattre les inégalités dans le milieu du travail, intégrer toutes les typologies de personnes dans la vie professionnelle, mais aussi atteindre de bonnes performances d’entreprise. Nous proposons, parmi nos formations courtes, une formation à l'inclusion en entreprise. Cette formation vous permettra d’appréhender la mise en place d’une politique d’inclusion en entreprise en deux jours seulement. Notre objectif ? Vous donner toutes les clés pour réussir à bien cerner le rôle du manager inclusif et à mettre facilement en place une démarche d’inclusion dans votre entreprise. Voici quelques notions abordées dans la formation management inclusif de l’IPAG :

●     Identifier et comprendre les différentes formes de handicap.

●     Inclusion et agilité.

●     Travail et handicap : les fondamentaux.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de conseils adaptés à vos besoins, votre situation, vos envies et votre parcours professionnel.

Ce qui pourraitvous plaire

dossier-vae

16 oct 2020

Notre guide pour bien rédiger ses dossiers de VAE (livrets 1 & et 2)

La VAE ou Validation des Acquis de l’Expérience est un moyen de valider son expérience professionnelle et d’obtenir une certification professionnelle lorsqu’on a plusieurs années d’expérience à son actif. Pour cela, il est nécessaire de constituer un dossier de VAE. Il est important de ne pas se précipiter et de bien se renseigner avant de monter son dossier. Vous devez en effet connaître les spécificités de l’organisme certificateur sur ses procédures pour les VAE, mais aussi connaître les différents moyens de financer sa VAE. Comment constituer son dossier VAE ? De quoi sont composés les différents livrets ? Focus sur les livrets 1 et 2 de la VAE.

Lire l'article