Comment favoriser l'égalité hommes-femmes au travail ?

14 déc 2020

egalite-homme-femme-travail

L’égalité hommes-femmes au travail est un débat important en France. Malgré une évolution significative de la situation ces dernières années, on constate encore d’importantes différences entre les femmes et les hommes au travail. Les femmes sont moins payées que les hommes (9 % d’écart à poste et compétences égales) et ont plus de difficultés à accéder à des postes à responsabilités. Qu’est-ce que l’égalité professionnelle ? Que dit la loi ? Comment favoriser l’égalité hommes-femmes au travail ? Nous faisons le point dans ce nouvel article.

Qu'est-ce que l'égalité professionnelle ?

Les inégalités professionnelles persistent entre les hommes et les femmes, alors que les femmes ont massivement investi le marché du travail. L’égalité entre les hommes et les femmes au travail est une nécessité économique, face au vieillissement de la population et des tensions sur le monde du travail qui en résultent. La politique d’égalité professionnelle s’appuie sur deux grands principes :

  • L’égalité des droits : elle interdit toute discrimination des salariés, quel que soit leur sexe.
  • L’égalité des chances : l’objectif est de remédier aux inégalités rencontrées par les femmes.

Égalité hommes-femmes : ce que dit la loi


Discrimination des femmes à l'embauche


Encore aujourd’hui
, de nombreuses femmes sont discriminées dès leur entretien d’embauche. Selon une étude, une femme a 20 % de chances en moins qu’un homme d’être rappelée par un recruteur lorsqu’elle prétend à un poste d’un secteur dit masculin, malgré des compétences solides en rapport avec ce dernier.

Le désir denfant peut également parfois poser un souci, dans tous les secteurs d’activité. Ce paramètre est en effet trop souvent pris en compte par les recruteurs dans le cursus d’embauche des femmes. On privilégie souvent les hommes, ou les femmes n’ayant pas de projet de grossesse dans les années à venir.    

L’égalité professionnelle hommes-femmes est pourtant strictement encadrée au niveau national, européen et international. Selon l’article R 1142-1 du Code du travail, il est interdit de refuser d’embaucher une personne en fonction de son sexe, d’une grossesse ou de sa situation de famille. Seule la liste des activités professionnelles pour lesquelles l’appartenance à un sexe constitue une condition déterminante est légitime. Cette liste est révisée périodiquement.
 

Loi sur l'égalité femmes-hommes des salaires      


Les employeurs sont tenus d’assurer pour un travail de valeur égale l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes. Toute différenciation de salaire fondée sur le sexe est strictement interdite. Il est important de noter qu’aucune décision de l’employeur (classification, promotion, formation, mutation, licenciement, sanction disciplinaire, congé...), ni  aucun accord collectif ni clause de convention ne peut se baser sur l’appartenance à un sexe.

Les mesures citées ne font pas obstacle à la mise en place de mesures temporaires visant à établir une égalité entre les hommes et les femmes. Il est possible de remédier aux inégalités de fait affectant seulement les femmes. Ces mesures résultent d’un accord de branche pour l’égalité professionnelle.

Que faire pour favoriser l'égalité hommes-femmes au travail ?


Quelles solutions contre les inégalités ?


Il existe plusieurs solutions pour favoriser la parité dans le milieu professionnel :

  • Faire suivre une formation sur l’égalité hommes-femmes au travail aux managers et personnes décisionnaires de l’entreprise est un grand pas pour explorer les enjeux stratégiques de la mixité.
  • Leur permettre de suivre une formation sur la diversité, visant à optimiser les démarches de diversité au sein de l’entreprise.
  • Selon la loi Avenir professionnel, toutes les PME (entreprises de moins de 50 personnes) doivent avoir une personne référente. Formée, elle pourra avoir une vision globale de la situation. Le référent est la personne désignée vers qui se tourner lorsque les salariés constatent des injustices, des violences sexistes ou des discriminations.
  • Un affichage obligatoire des lois portant sur l’égalité hommes-femmes.
  • Calculer et publier l’index de l’égalité professionnelle : toutes les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer, puis publier sur leur site internet un index de l’égalité professionnelle chaque année. Elles doivent aussi communiquer le détail des différents indicateurs à l’inspection du travail (DIRECCTE) et à leur comité social et économique (CSE). Un dispositif complet d’accompagnement et un calculateur sont mis à disposition des entreprises pour les aider dans leurs démarches.

Notre modèle de plan d'action pour l'égalité hommes-femmes


Mettre en place des actions concrètes pour l’égalité implique de se focaliser sur plusieurs points :

  • Pas de décisions discriminatoires à l’embauche en fonction de la situation et des projets des femmes.
  • Ne pas permettre d’écart de rémunération entre les hommes et les femmes. La mise en place de l'affichage des articles L1142-1 à L1144-3 dans les locaux est obligatoire. Il est également important de mettre en place des indicateurs pour suivre l’évolution de la situation au sein des entreprises.
  • Favoriser l’évolution des femmes en leur proposant des formations qualifiantes, diplômantes ou professionnalisantes.
  • Permettre aux femmes d’accéder à des postes à responsabilités et à la promotion professionnelle.

Ce qui pourraitvous plaire

reussir-reorientation

04 nov 2020

Comment réussir sa réorientation ?

Vous venez d’entamer vos études dans le supérieur et pourtant, dès le premier ou le second semestre, vous avez l’impression d’avoir fait le mauvais choix, de ne pas être à votre place, d’être voué à faire d’autres études ? Pas de panique ! Chaque année, les réorientations concernent des milliers de jeunes bacheliers, notamment après une première année universitaire décevante. Voici quelques conseils qui vous seront utiles si souhaitez changer de filière en cours de scolarité…

Lire l'article

bachelor-ecole-commerce

28 oct 2020

Notre guide du Bachelor en école de commerce

Des études courtes, souvent ouvertes sur l’international, une bonne insertion professionnelle à l’issue du cursus ou la possibilité de poursuivre ses études au sein d’un Master en école de commerce… voici autant d’arguments qui motivent les jeunes étudiants à faire un Bachelor juste après l’obtention de leur baccalauréat. En quoi consistent ces cursus ? Pourquoi obtenir son Bachelor dans une grande école de commerce comme l’IPAG ? Comment intégrer ces filières ? Que faire après le Bachelor ? Voici notre guide du Bachelor et les réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur ces formations.

Lire l'article

choisir-sa-formation-professionnelle

09 nov 2020

Comment bien choisir sa formation professionnelle ?

Bien choisir une formation professionnelle n’est pas toujours évident : il existe des centaines de formations professionnelles. Nous vous conseillons de bien définir vos objectifs et de faire des recherches approfondies avant de faire votre choix. Quelles questions se poser avant de suivre une formation ? De débuter une reconversion professionnelle ? Quels critères étudier pour bien choisir ? Quel est le parcours de formation le plus adapté ? La formation professionnelle continue ? Le contrat d’apprentissage ? Dans cet article, nous vous expliquons à quels points prêter attention pour choisir la formation professionnelle la plus adaptée à vos besoins.

Lire l'article