Ficher métier : Chief Executive Officer (CEO)

17 juin 2022

Dossier_d_emploi_du_directeur_général_de_l_entreprise

Demain, nous ne parlerons peut-être plus de PDG ou de Directeur, mais uniquement de « CEO ». Plus qu’un phénomène de mode, cet anglicisme est quasiment devenu une norme dans le milieu des affaires. À travers cette fiche métier, nous allons voir les réalités qui se cachent derrière ce glissement sémantique et vous expliquer le rôle et les missions d’un CEO.

Qu’est-ce qu’un CEO ?

Si l’on souhaitait uniquement se fier à Google Traduction, nous devrions considérer que « Chief Executif Officer » en anglais signifie « Chef de la direction » en français. Mais en fait, l’acronyme « CEO » désigne ceux que nous avons plutôt l’habitude d’appeler en France le « Président-Directeur-Général » (PDG) ou le « Président » d’une entreprise. Parfois, nous utilisons cette expression pour désigner le poste de Directeur-Général d’une filiale d’une multinationale. En d’autres termes, le CEO est la personne qui occupe le poste le plus haut placé au sein de l’équipe de direction générale d’une organisation.

Le rôle et les missions du CEO

L’objectif principal fixé à un CEO est évidement d’assurer la pérennité, la rentabilité et le développement de l’entreprise pour laquelle il travaille. C’est en grande partie sur ses épaules que repose la responsabilité de fixer et de donner les grandes orientations stratégiques de l’entreprise. Il est en contact direct avec les principaux directeurs (particulièrement le directeur financier, le directeur marketing et le directeur des ressources humaines…). Aussi, le CEO veille à la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie qui a été décidée. Parfois, il est épaulé par un « Deputy CEO », autrement dit un Directeur-adjoint ou Vice-président. Enfin, lorsqu’il est nommé par un conseil d’administration (CA), c’est à lui que le CEO rend des comptes sur son action.

Attention tout de même, derrière l’appellation CEO se cachent des réalités très différentes. Être CEO d’une startup ou d’une PME et être nommé CEO d’une ETI ou d’un grand groupe, vous vous doutez bien que ce n’est pas exactement le même métier. Disons que le CEO d’une petite entreprise, généralement le fondateur, est beaucoup plus dans la gestion opérationnelle au quotidien alors que les missions du CEO d’une entreprise de taille importante sont d’ordre plus stratégique.

Quelles sont les différences entre un CEO, un DG et un PDG ?

Traditionnellement en France, mais également dans d’autres pays européens, le comité exécutif - ou le comité de direction - est séparé du CA au sein duquel les actionnaires sont représentés. Ces deux boards sont présidés par deux personnalités distinctes : d’un côté le PDG, qui est une sorte de directeur exécutif, de l’autre le Président qui rend des comptes aux actionnaires. Dans le monde anglo-saxon, le CEO joue les deux rôles.

Dans un contexte de globalisation, le titre de CEO parait plus moderne, mais derrière ce glissement sémantique, il y a une véritable uniformisation de la gouvernance des entreprises calquée sur le modèle anglo-saxon. Quand le directeur de l’entreprise paraissait hier lié à l’histoire de l’entreprise et agir dans le temps long, le CEO semble aujourd’hui occupé à répondre à ses objectifs de rentabilité fixés par les actionnaires dans le temps court, il est en « mission commando ».

Les qualités et compétences du CEO

Le CEO doit nécessairement avoir des compétences techniques en finance, en comptabilité, en marketing et en gestion des ressources humaines. Il doit connaître son environnement concurrentiel sur le bout des doigts et savoir anticiper les évolutions du marché à l’échelle nationale ou internationale.

Du côté des soft skills, le CEO doit avoir un très bon sens du leadership et de la communication interpersonnelle pour manager ses équipes en interne, entraîner chaque membre du comité exécutif dans la bonne dynamique ou encore convaincre les membres du conseil d’administration qu’il a pris les bonnes décisions.

Quels études et diplômes pour devenir CEO ?

Il n’y a pas de diplôme de CEO en tant que tel mais les fonctions de directeur d’une entreprise sont souvent confiées à des diplômés de grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs. À moins de fonder votre propre entreprise et de vous autoproclamer CEO dans la foulée, il vous faudra un peu de temps avant d’être nommé directeur ou directrice générale d’une entreprise. Un diplôme de niveau Master - Programme Grande École ou Master in Business Management par exemple - vous aidera à occuper des postes à responsabilités dès le début de votre carrière, puis des postes de direction avant de pouvoir prétendre au Graal.

Quel est le salaire d’un CEO ?

Le salaire dépend beaucoup de la taille de l’entreprise et de ses résultats. Certains sites spécialisés indiquent un salaire médian approchant les 75k par an. Ce qu’il faut retenir, c’est que la rémunération globale d’un CEO est constituée de son salaire fixe et d’une importante part variable. L’intéressement au chiffre d’affaires peut donc faire grimper le salaire annuel de base.