Comment financer sa VAE ?

29 sep 2019

Comment financer sa VAE ?

Que vous soyez salarié, cadre en poste, travailleur indépendant ou demandeur d’emploi, la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) peut vous permettre de donner un nouvel élan à votre carrière. Droit individuel inscrit dans le Code du travail mais également dans le Code de l’éducation, la VAE vous offre l’opportunité d’acquérir un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification en faisant valider vos acquis professionnels. Plans de financement, aides, accompagnement, etc. Voici comment financer votre VAE !

Combien coûte une VAE ?

Vous avez acquis une expérience significative d’un an minimum1 et vous souhaitez faire valider vos connaissances apprises « sur le terrain » lors de votre parcours professionnel ? La VAE va vous permettre d’obtenir un diplôme ou une certification sans passer par une reprise d’études. Au moment de constituer votre dossier VAE, il est important de bien prendre en compte la charge financière et les frais annexes liés à votre projet pour en mesurer la faisabilité :

  • Les frais d’inscription à l’organisme certificateur : université, écoles de commerce, écoles de management ou encore écoles d’ingénieurs, les prix varient en fonction de l’établissement choisi mais également en fonction du diplôme visé. À titre d’exemple, les droits d’inscription à l’université peuvent osciller de 200 à 500€, alors que dans une école de commerce les frais peuvent varier de 10 000€ à 30 000€ l’année.
  • L’accompagnement : bien que cette prestation soit facultative, vous pourrez cependant ressentir le besoin de bénéficier d’un accompagnement spécifique, d’une préparation à l'entretien, ceux-ci vous seront facturés par les organismes certificateurs (de l’ordre de 400 à 2 000 €).
  • Les frais annexes : déplacements, transports, hébergement etc. On les oublie souvent mais il est essentiel de les estimer avant de vous lancer.
  • Les frais de validation : pour valider votre certification, l’opération de passage devant un jury peut également être facturée. De l’ordre de 300 €, ils peuvent varier selon l’organisme valideur, le niveau du diplôme visé ou votre statut.

Les différentes options de financement d'une VAE

Les options de financement d’une VAE dépendent d’abord du statut et de la situation professionnelle du demandeur. Si vous êtes salarié, la démarche ne sera pas la même que pour un demandeur d’emploi ou un travailleur indépendant.
 

Le financement de la VAE pour un salarié


Les demandes de VAE en entreprise se font généralement à l’initiative du salarié. Si vous êtes salarié, différents moyens sont à votre disposition pour financer votre VAE :

  • Le plan de formation de votre entreprise est une première opportunité pour faire financer votre VAE par l’employeur. Dans ce cas, les frais d’inscription, les frais de jury, les frais d’accompagnement sont entièrement pris en charge par votre entreprise et vous continuez évidemment à être rémunéré.
  • Votre Compte Personnel de Formation (CPF) peut également vous aider à financer votre VAE, celle-ci est éligible au CPF avec le code CPF 200. Si vous optez pour un accompagnement en dehors de votre temps de travail, votre rémunération ne sera pas impactée et vous n’aurez pas besoin de l’autorisation d’absence de votre employeur.
  • Le congé VAE est un droit pour les salariés dont le niveau de qualification est inférieur à un niveau Bac ou si ceux-ci sont menacés par des évolutions spécifiques dans l’entreprise (économiques, technologiques, etc.) Si vous êtes dans cette situation, vous avez la possibilité de vous absenter pour obtenir votre validation. La demande doit être adressée à votre employeur, vous pouvez solliciter un entretien professionnel avec votre employeur pour en parler.
  • Le Congé Individuel de Formation (CIF), géré par les Fongecif, permet au salarié de suivre une formation sans que le diplôme visé ait obligatoirement un rapport avec l’activité ou le métier qu’il exerce. Il y a de nombreuses raisons de faire valoir ce droit : développement des compétences, acquisition de nouvelles aptitudes, reconversion, etc.

Le financement d'une VAE en tant que demandeur d'emploi


Si vous êtes demandeur d’emploi, c’est peut-être l’occasion pour vous de faire valider vos acquis professionnels passés par l’obtention d’un diplôme d’État. L’obtention d’un diplôme impactera évidemment votre employabilité. Les demandeurs d’emploi peuvent se tourner vers différents financeurs :

  • Le conseil régional qui peut couvrir partiellement le financement de votre VAE en participant aux différents frais relatifs à cette validation sous plusieurs formes : chéquier VAE, Pass VAE ou encore Passeport VAE.
  • Pôle emploi qui peut évidemment vous accompagner dans la prise en charge financière de votre VAE. Parlez-en à votre conseiller, il vous suffira ensuite de remplir un dossier de demande d’aide lors d’un entretien individuel. Les frais d’inscription, d’accompagnement ainsi que les frais annexes comme les transports ou le matériel nécessaire à votre VAE peuvent être pris en charge par Pôle Emploi.
  • Votre Compte Personnel de Formation (CPF) peut également être utilisé lors d’une période de chômage. Sachez que la constitution du dossier de demande reste la même que pour les candidatures salariées.

Le financement d'une VAE en tant que travailleur indépendant


Les travailleurs indépendants, auto-entrepreneurs ou non-salariés appartenant à un régime spécifique, doivent faire leur demande de financement auprès du Fonds d’Assurance Formation (FAF) dont ils dépendent, soit :

  • Le Fonds Interprofessionnel des Professionnels Libéraux (FIF-PL) pour les professions libérales.
  • L’Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprise (Agefice) pour les commerçants et travailleurs indépendants.

Si aucun de ces financements ne vous est accordé, vous pouvez également financer votre formation par vous-même. Néanmoins, si la décision du jury ne vous accorde qu’une validation partielle, sachez que vous pourrez faire une demande auprès de l’Opacif pour une formation complémentaire vous permettant de valider les modules restants.

 [1] Notez qu’aujourd’hui, toutes les activités réalisées en formation professionnelle initiale ou en formation continue en milieu professionnel peuvent être prises en compte pour la VAE.

 

Ce qui pourraitvous plaire

Etudiants en alternance

09 mar 2020

Notre guide pour intégrer une école de commerce en alternance

Le principe des études en alternance s’est largement démocratisé dans l’enseignent supérieur français et particulièrement au sein des écoles de commerce. Pour preuve, la possibilité d’effectuer son cursus en alternance concerne aujourd’hui la plupart des formations de bac +2 à bac+5 : Brevet de Technicien Supérieur (BTS), Bachelor, Bachelor in Business Administration (BBA) Programme Grande École (PGE), Master in Business Administration (MBA), etc.

Lire l'article

Groupe d'étudiants en train de réseauter

05 fév 2020

Qu'est-ce qu'un réseau Alumni ?

Que vous soyez étudiant en études supérieures ou encore lycéen, se constituer un réseau professionnel est d’ores et déjà essentiel pour améliorer votre actuelle ou future insertion professionnelle. LinkedIn, entourage familial, expériences professionnelles passées… sont autant de moyens de développer son réseau professionnel. Mais connaissez-vous la portée et les avantages d’un réseau alumni de grande école ? On vous dit tout sur le sujet !

Lire l'article

Trouver son logement étudiant

12 aoû 2019

Comment trouver un logement étudiant en France ?

Vous avez obtenu vos résultats et vous êtes accepté dans l’école de votre choix pour la rentrée prochaine ! Mais voilà, l’établissement dans lequel vous allez étudier se trouve désormais dans une autre ville, il vous faudra déménager. Montant du loyer, confort, localisation, commodités… Comment bien choisir son logement étudiant en fonction de son budget et de ses critères ? Retrouvez nos conseils !

Lire l'article