Bachelor et Licence, quelles différences ?

07 juin 2021

bachelor-licence

Les Bachelors et les Licences sont toutes les deux des formations post-bac de premier cycle. Dispensées en milieu universitaire pour les premières et dans l’enseignement supérieur privé pour les secondes, elles sont différentes à bien des égards. Durée du cursus, reconnaissance du diplôme, insertion professionnelle, poursuite d’études, frais de scolarité… faisons sur le point sur les différences entre un Bachelor et une Licence.

Étudier à l’Université ou intégrer une école de commerce

En France, les Licences sont des diplômes universitaires alors que les Bachelors sont l’apanage des écoles de commerce ou de management. En termes de pédagogie, d’encadrement et de modalités de contrôle des connaissances, Universités, IUT et Grandes écoles ont un fonctionnement radicalement différent. Quand les Business Schools vous poussent à donner le meilleur de vous-même tout au long de l’année et favorisent l’émulation collective, le travail en autonomie totale, propre à l’enseignement universitaire, peut parfois paraître déroutant pour les jeunes bacheliers. Aussi, l’ambiance à la fac ne sera pas la même que sur le campus d’une grande école où la vie associative et les activités extra-scolaires font partie du quotidien des étudiants.

Durée du cursus et niveau d’études

Premier niveau du système européen « LMD », les licences s’obtiennent après trois années d’études dans l’enseignement supérieur et permettent aux étudiants de disposer d’un diplôme de premier cycle de niveau Bac+3 (180 Crédits ECTS). S’agissant du Bachelor, accessible lui aussi après le bac, c’est un peu plus compliqué puisqu’il existe des Bachelors en 3 ans et des Bachelors en 4 ans. L’obtention du bachelor en 3 ans permet aux étudiants d’obtenir 180 crédits ECTS et 240 crédits lorsque le cursus est de 4 ans. Enfin, certains Bachelors, comme celui de l’IPAG à Paris, sont reconnus par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, et d’autres non.

Filières et spécialisations

Il existe plusieurs dizaines de Licences, notamment professionnelles, spécialisées dans pratiquement tous les secteurs : biologie, tourisme, droit, sanitaire et social, communication, multimédia, etc. De leur côté, les Bachelors sont historiquement spécialisés en management, marketing et commerce mais l’offre de formation s’est étoffée et désormais, vous pourrez trouver des filières encore plus ciblées : Management du Luxe, Communication et Marketing digital, Commerce international, etc.

Professionnalisation et dimension internationale

Les Licences ont la réputation d’être des formations plus théoriques que celles de type Bachelor dispensées dans les grandes écoles de commerce. Attachées à ce que leurs étudiants acquièrent un maximum d’expérience professionnelle, les Business Schools imposent parfois, comme c’est le cas à l’IPAG, un stage en entreprise par an. Et si l’alternance commence à se démocratiser dans l’enseignement universitaire, les écoles de commerce sont reconnues pour avoir été pionnières en matière de formation en alternance.

Côté réputation internationale : les Bachelors français, inspirés du modèle anglo-saxon qui fait figure de référence dans le monde, ont une réputation sans équivalent sur le marché de l’emploi international. La formation en elle-même peut comprendre des séjours d’études, des stages obligatoires à l’étranger ou des cours en anglais. Un Bachelor international de type BBA (Bachelor in Business Administration) vous ouvrira d’ailleurs davantage de portes. La Licence, quant à elle, aura peut-être une meilleure réputation académique dans les milieux universitaires européens.
 

Insertion professionnelle et poursuite d’études


À défaut d’être parfaitement opérationnels pour entrer sur le marché du travail, près de 80% des étudiants titulaires d’un diplôme universitaire de niveau Licence poursuivent leur formation initiale en Master. Les diplômés d’un Bachelor peuvent, quant à eux, facilement trouver un emploi à l’issue de leurs 3 années d’études. Cependant, de nombreuses passerelles existent après un Bachelor, notamment vers un Programme Grande École, reconnu par l’État Bac+5, grade de Master. En outre, les étudiants d’écoles de commerce préparent leur insertion professionnelle tout au long de leur cursus grâce à un coaching spécifique.

Sélection et admission

L’admission en Licence est, en principe, ouverte à tous les titulaires du Baccalauréat mais certaines filières peuvent être très demandées et au regard des capacités d’accueil, il faut avoir un excellent dossier de candidature pour y prétendre. S’agissant des Bachelors, notamment pour les écoles membres de la CGE (Conférences des grandes écoles) comme l’IPAG, la sélection à l’entrée se fait généralement sur dossier et entretien. Parfois moins d’un candidat sur cinq réussit à intégrer une formation diplômante post-bac de type Bachelor lorsqu’elle est reconnue par l’État. À l’IPAG, les étudiants peuvent entrer en Bachelor visé par le ministère après la terminale ou dans le cadre d’admissions parallèles, à l’issue d’une à deux années d’études supérieures ou après l’obtention d’un diplôme national de niveau Bac+2 tel qu’un BTS.

Frais de scolarité

À l’université ou dans un IUT, les frais d’inscription s’élèvent à 170 euros (pour l’année 2020/2021) en dehors du paiement de la CVEC. Dans un établissement comme l’IPAG, les frais de scolarité sont de l’ordre de 7 700 euros par an en Bachelor mais des dispositifs d’aides existent et parfois, l’alternance permet aux étudiants de financer leurs études. La différence s’explique notamment par l’accompagnement (coaching, suivi personnalisé…), la qualité de vie sur les campus (locaux flambant neufs, espaces de coworking, cafétérias…), les « à-côtés » (week-end d’intégration, semaine au ski, cérémonie de remise des diplômes…) et la forte employabilité dont bénéficient les étudiants en école de commerce.

En savoir plus sur les Bachelors visés de l’IPAG à Paris

En savoir plus sur les parcours BTS-Bachelor pro de l’IPAG à Nice

Ce qui pourraitvous plaire

reussir-reorientation

04 nov 2020

Comment réussir sa réorientation ?

Vous venez d’entamer vos études dans le supérieur et pourtant, dès le premier ou le second semestre, vous avez l’impression d’avoir fait le mauvais choix, de ne pas être à votre place, d’être voué à faire d’autres études ? Pas de panique ! Chaque année, les réorientations concernent des milliers de jeunes bacheliers, notamment après une première année universitaire décevante. Voici quelques conseils qui vous seront utiles si souhaitez changer de filière en cours de scolarité…

Lire l'article

Que faire après un BTS

09 sep 2019

Après un BTS, quels débouchés ? Quelles poursuites d'études ?

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) est un diplôme de niveau bac+2 que vous pouvez aussi bien obtenir dans un établissement public, tel qu’un lycée, que dans une grande école de commerce comme l’IPAG. Apprécié des étudiants pour son cursus relativement court et pour son caractère professionnalisant, le BTS permet également à de nombreux étudiants de poursuivre leurs études pour décrocher un diplôme de niveau supérieur. Alors, que faire une fois votre BTS en poche ? Se laisser tenter par une poursuite d’études ? Entrer pleinement sur le marché du travail  ou encore partir à l’étranger ? Nous vous proposons quelques conseils utiles…

Lire l'article

Groupe d'étudiants en train de réseauter

05 fév 2020

Qu'est-ce qu'un réseau Alumni ?

Que vous soyez étudiant en études supérieures ou encore lycéen, se constituer un réseau professionnel est d’ores et déjà essentiel pour améliorer votre actuelle ou future insertion professionnelle. LinkedIn, entourage familial, expériences professionnelles passées… sont autant de moyens de développer son réseau professionnel. Mais connaissez-vous la portée et les avantages d’un réseau alumni de grande école ? On vous dit tout sur le sujet !

Lire l'article