Comment réussir sa réorientation ?

04 nov 2020

reussir-reorientation

Vous venez d’entamer vos études dans le supérieur et pourtant, dès le premier ou le second semestre, vous avez l’impression d’avoir fait le mauvais choix, de ne pas être à votre place, d’être voué à faire d’autres études ? Pas de panique ! Chaque année, les réorientations concernent des milliers de jeunes bacheliers, notamment après une première année universitaire décevante. Voici quelques conseils qui vous seront utiles si souhaitez changer de filière en cours de scolarité…

À quelle période de l'année changer d'orientation ?

Vous êtes sûr et certain de vouloir changer de cursus, de ne pas vouloir vous réinscrire dans votre faculté, de quitter votre IUT pour vous une école de commerce ou de management ? Dans ce cas, plusieurs options s’offrent à vous…
 

Terminer sa première année et se réorienter à la rentrée suivante


Première solution si vous êtes inscrit en première année à la fac ou dans un établissement d’enseignement privé : terminer l’année en cours et attendre la rentrée suivante pour vous réorienter. Dans ce cas, vous pouvez continuer à aller en cours et passer vos partiels mais aussi prendre du temps pour réfléchir et préparer dès maintenant la rentrée prochaine.
 

La réorientation en cours d’année


Si dès le premier semestre de votre première année de licence, vous sentez que vous n’êtes pas fait pour ça, sachez que certaines écoles post-bac comme l’IPAG proposent des rentrées décalées pour changer de voie en cours d’année. Généralement organisées au début du deuxième semestre, ces rentrées permettent aux étudiants inscrits en première année de se réorienter sans perdre de temps. Concrètement, vous arrêtez vos études à la fin du premier semestre avant de changer d’orientation en janvier, février ou mars selon les écoles et les programmes. La plupart du temps, vous suivez alors les cours des premiers et seconds semestres en 4 à 6 mois seulement.
 

Se réorienter en deuxième ou troisième année


Que vous soyez inscrit en première année universitaire, en IUT ou en BTS dans un lycée, vous obtenez des crédits ECTS à la fin de l’année si elle est validée - il est en de même pour chaque année de vos études supérieures. Ces crédits ECTS vous permettent d’intégrer certains programmes directement en deuxième année, voire en troisième année. À l’IPAG, des étudiants de première année de licence peuvent très bien intégrer un Bachelor en deuxième année à condition d’avoir un bon dossier et le nombre d’ECTS suffisant.

Comment se réorienter avec succès ?

Ce n’est pas si grave de se réorienter, l’essentiel est de réussir votre nouveau départ. Cela passe d’abord par une réflexion approfondie sur votre avenir, vos envies pour l’année qui suit, vos capacités à faire des études plus ou moins longues après le baccalauréat, etc.
 

Bien définir son projet professionnel avant de changer d’orientation


En Bachelor, en BBA ou en encore en Programme Grande École, les possibilités de réorientation et sont nombreuses après un premier « faux départ ». Prenez le temps de réfléchir au nouvel élan que vous souhaitez donner à votre parcours dans l’enseignement supérieur. Vérifiez les débouchés et les données d’insertion professionnelle du programme que vous voulez intégrer. Songez également à prendre rendez-vous avec un conseiller d’orientation, celui-ci pourra vous présenter les différentes filières et les passerelles possibles.

 

Se préparer à intégrer une grande école
 

Si vous hésitez entre plusieurs écoles, les journées portes ouvertes qu’elles organisent sont un bon moyen d’en savoir plus leur offre de formation, les procédures d’admission ou d’inscription administrative. À défaut, et c’est parfois le plus rapide, prenez contact avec le service admission de l’établissement que vous souhaitez intégrer. Soignez votre dossier de candidature, notamment votre lettre de motivation et entamez une remise à niveau si vous optez pour une filière hyper sélective. Et si les admissions se font sur concours, préparez-le de manière consciencieuse : les étudiants des grandes écoles ne sont jamais admis par hasard. Enfin, rien ne vous empêche de postuler à plusieurs écoles ou plusieurs programmes alors multipliez les candidatures.

Maintenant que vous savez comment rebondir après un petit « couac » d’orientation, c’est à vous de faire les bons choix et de tout mettre en œuvre pour être admis dans le programme et l’école qui vous correspondent. Bonne réorientation !

Ce qui pourraitvous plaire