Marchés de partenariat

  • PARIS

Rentrée

  • Jeudi 24 & Vendredi 25 juin 2021

Rythme

  • 2 jours

Diplôme de fin d’étude

  • Attestation de formation

Langues d’enseignement

  • 



      Français
  Français

Marchés de partenariat : Focus sur les marchés globaux de performance face à l’impératif environnemental

COMMENT LES MARCHES GLOBAUX DE PERFORMANCE CHANGENT LES MODES DE PRODUCTION ET D’EXPLOITATION DES BATIMENTS PUBLICS ET FAVORISENT L’INTRODUCTION D’OBJECTIFS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE
Le secteur du bâtiment traverse une période paradoxale. Considéré comme peu attractif par les jeunes diplômés, il est aussi régulièrement pointé du doigt pour sa faible productivité, sa moindre capacité à innover et la récurrence des malfaçons dans les projets neufs et en rénovation. Mais d’un autre côté, les attentes formulées par les politiques et les citoyens à l’égard du secteur n’ont rarement été aussi élevées. Grand émetteur de gaz à effet de serre (25% des émissions françaises), fort consommateur d’énergie (près de 45% de la consommation nationale), le secteur est placé au cœur des lois relatives à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) du 18 août 2015 et anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) du 10 février 2020, qui visent progressivement à faire basculer la France vers la neutralité carbone à l’horizon 2050. Les entreprises du bâtiment joueront également un rôle crucial dans le plan de relance économique élaboré par le gouvernement pour répondre à la crise économique qui a succédé à la crise sanitaire.
La préfabrication et l’industrialisation qui amènent à déplacer la production d’un chantier itinérant vers une usine de production et les marchés globaux de performance constituent les pistes régulièrement avancées pour répondre aux enjeux environnementaux tout en apportant à l’économie un relais de croissance.
Ces deux jours se focaliseront sur les marchés globaux de performance qui changent les modes de production et d’exploitation des bâtiments publics et favorisent l’introduction d’objectifs de performance énergétique.

Objectifs
• Comprendre les relations entre acteurs (PME versus grandes entreprises ; entreprises versus maître d'ouvrage) dans un projet de construction
• Situer les contrats globaux dans le panorama de la commande publique
• Appréhender les enjeux de l’évaluation économique des projets et d'une analyse fonctionnelle des besoins
• Comprendre en quoi une approche globale et performancielle s'inscrit en rupture avec les pratiques courantes et place la qualité de service rendue aux occupants au premier plan
• S'interroger sur l’intégration de nouveaux critères environnementaux (qualité de l'air intérieur, recours au réemploi et au recyclage) dans ces marchés globaux de performance

Contact

Cindy Franc - c.franc@ipag.fr

Inscription

Téléchargez le bulletin d'inscription

  • Descriptif
  • Programme proposé par l'EHETE
  • Profil du formateur
  • Formation en intra

Marchés de partenariat

Programme

  • 2 jours

1.    Economie et organisation d’un projet de construction
• Le secteur de la construction face aux enjeux climatiques (neutralité carbone à l’horizon 2050 via les lois LTECV et AGEC) ;
• Présentation des principaux acteurs (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et entreprise de construction et exploitant) et de leurs interactions ;
• Collaborations et conflits lors des projets de construction ;
• Les acteurs d’un projet : leur rôle face aux objectifs de baisse des consommations d’énergie et de réduction de l’impact carbone du secteur

2.    Les marchés globaux de performance : principes, atouts et limites à partir d’exemples historiques
• Les marchés globaux de performance : définition et typologie
• Les prérequis pour se lancer dans un marché global de performance
• L’évaluation économique des projets : quelle prise en compte du coût environnemental ?
• Les points forts et les limites des marchés globaux sur la base des critères « innovation », « analyse en coût global », « intégration d’objectifs environnementaux » : retours d’expérience de quelques cas
• Synthèse : forces et faiblesses des marchés globaux face aux enjeux climatiques

3.    La notion de services dans les contrats globaux
• Enjeux et indicateurs de la qualité de services
• La qualité de service dans un PPP : le cas de l’INSEP

Public Cible

  • Les maîtres d’ouvrage
  • Les cabinets d’architectes
  • Toute personne intéressée par le secteur du bâtiment ou de la transition énergétique

Avantage de la Formation

  • Les retours d’expérience des projets concrets
  • Une synthèse des expériences réussies et en difficulté : faire/ne pas faire

 

En Bref

Durée

2 jours

Sessions

Jeudi 24 et Vendredi 25 juin 2021

Pré-requis / Admission

Aucun pré-requis n’est nécessaire pour cette formation

Prix

• Inscription et financement individuels : 1 500 € net*
• Inscription et financement par une entreprise : 2 000 € net*
*Prix net, l’IPAG Business School n’étant pas assujettie à la TVA.

PROGRAMME PROPOSÉ PAR L'EHETE - (ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES DE LA TRANSITION ÉNERGETIQUE), PARTENARIAT ENTRE L'IPAG BUSINESS SCHOOL ET LE FONDS DE DOTATION E5T "ÉNERGIE, EFFICACITE ÉNERGETIQUE, ÉCONOMIE, ENVIRONNEMENT ET TERRITOIRES".

L’IPAG Business School a créé il y a dix ans un laboratoire de recherche dont l’un des axes de spécialisation est l’Économie de l’Environnement. La Chaire IPAG « Environnement, Changement Climatique et Transition Énergétique » (ECCET) a vu le jour en 2016 et étudie la coopération des pays du Sud et du Nord de la Méditerranée sur les questions de transition énergétique. Elle organise par ailleurs depuis 2013 le colloque académique ISEFI (International Symposium on Environment and Energy Finance Issues) qui réunit une partie des meilleurs spécialistes mondiaux autour des problématiques et prospectives liées à la finance, au changement climatique et aux marchés de l'énergie. Depuis 2 ans, elle organise également le Salon des innovations pour la transition énergétique et environnementale, destiné aux entreprises et investisseurs de la Transition Énergétique et Écologique.

Pour répondre au besoin urgent de sensibilisation et d’apprentissage, l’IPAG Business School s’est alliée au Fonds de dotation e5t « Énergie, Efficacité Énergétique, Économie, Environnement et Territoires » pour unir leurs savoir-faire respectifs et proposer des formations d’excellence adaptées aux futurs décideurs, en créant l’EHETE (École des Hautes Études de la Transition Énergétique).

Le Fonds de dotation e5t « Énergie, Efficacité Énergétique, Économie, Environnement et Territoires » est un think tank opérationnel centré sur les problématiques inhérentes à la transition énergétique, dont l’ambition est à la fois de réaliser et soutenir des actions d’intérêt général destinées à favoriser la protection de l’environnement naturel en conduisant une réflexion stratégique sur l’autonomie et l’amélioration de l’intelligence énergétique des territoires.

Le Formateur

Frédéric Bougrain

  • Chercheur et chef de projet à la Direction de l’Analyse et des Etudes Economiques du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).
  • Ses activités de recherche portent principalement sur l’innovation dans le secteur de la construction, l’analyse des contrats de performance énergétique, l’évaluation des politiques publiques liées au secteur de la construction et les enjeux de l’économie circulaire pour le bâtiment. Il est actuellement impliqué dans des projets visant à examiner les filières liées à la valorisation des déchets du BTP (réemploi, recyclage, stockage, mise en décharge) et à analyser les résultats des contrats de performance énergétique.

 

Formation en intra

Cette formation peut être délivrée pour un groupe dédié de collaborateurs de votre organisation (< 15 participants), aux dates et lieux de votre choix, au tarif de 20 000 € nets. Merci de contacter l'organisme de formation pour toute question.