Back to top

Pourquoi aller en école de commerce ?

02 December 2019

Lycéen et en plein questionnement sur votre orientation ? Avez-vous pensé à intégrer une école de commerce après le bac ? De plus en plus plébiscitées par les étudiants, elles présentent de très nombreux avantages, qui contrebalancent très certainement leurs frais de scolarité, parfois élevés.

Laissez-vous convaincre par ces 6 arguments !

 

Aller en école de commerce pour faciliter son insertion professionnelle

En rejoignant une école de commerce, vous n’aurez aucune difficulté à trouver un emploi une fois diplômé. L’insertion professionnelle des jeunes diplômés de Grandes écoles est excellente. D’après une enquête datant de 2018, 86% des jeunes sortant d’une école de commerce ont trouvé un emploi dans les 6 mois, et il s’agit bien souvent d’un CDI ! 

Tout d’abord, les étudiants en école de commerce ont des profils recherchés car ils sont réputés être flexibles et la qualité des cursus est reconnue. Après 5 ans au sein de l’école, ils sont titulaires d’un diplôme de grade de master ou bien d’un MBA.

Dès leur admission, les étudiants sont au contact des entreprises partenaires, présentes au quotidien dans les écoles grâce aux intervenants professionnels, aux forums de recrutement, aux chaires pédagogiques ou aux business games… Un jeune diplômé a déjà eu plusieurs mois de stage (obligatoires) à son actif et a pu faire une partie de sa formation en alternance. Par exemple, à l’IPAG, les 4ème et 5ème années du Programme Grande École sont possibles en alternance. Ce qui permet à l’étudiant d’avoir déjà de solides expériences, très appréciées par les recruteurs.

Enfin, il ne faut pas négliger l’importance du réseau et des relations avec les Alumni, qui peuvent donner un véritable coup de boost à votre carrière !

 

S'ouvrir à l'international grâce à une école de commerce

Les meilleures écoles de commerce offrent une dimension internationale à leurs cursus. À l’IPAG, la 3ème année du Programme Grande École se fait obligatoirement à l’étranger, une partie de l’année sur le campus d’un établissement partenaire, et une autre en stage. Les étudiants en Bachelor peuvent également effectuer un séjour d’études à l’étranger.

 Les établissements proposent bien souvent des doubles-diplômes en partenariat avec une école ou une université étrangère. Soit autant d’occasions de baigner dans un milieu multiculturel.

Afficher cette expérience à l’étranger est un véritable plus dans son CV car elle témoigne de l’ouverture d’esprit du candidat et de sa capacité à s’intégrer dans un nouvel environnement. Et bien sûr, cette année à l’étranger permet de développer sa maîtrise d’une langue étrangère, atout indispensable si l’on vise une carrière internationale.

La dimension internationale est également présente sur le campus lui-même, lorsque l’école accueille des étudiants et des intervenants étrangers et qu’elle propose des cours en anglais.

 

Un large choix de débouchés après une école de commerce

Pas d’inquiétude si vous vous inscrivez dans une école de commerce sans une idée très précise du métier que vous souhaitez exercer plus tard ! L’avantage d’une telle formation est qu’elle offre de très nombreux débouchés, et qu’elle permet de “toucher un peu à tout” avant de se spécialiser.

En général, les premières années sont organisées autour d’un tronc commun généraliste puis vient le temps de la spécialisation, parmi les ressources humaines, la gestion, la finance, le marketing, le commerce international, le management, etc…

Même spécialisés, les diplômés des écoles de commerce sont reconnus pour leur grande polyvalence et leur grande culture générale, les écoles les poussant à suivre des enseignements diversifiés touchant à l’art, l’histoire, les sciences humaines…

Ainsi, vous aurez tout à fait le temps de réfléchir à votre projet professionnel !

 

Le suivi des étudiants en école de commerce

Beaucoup de jeunes bacheliers inscrits à l’université décrochent rapidement car ils se sentent noyés dans la masse et regrettent l’accompagnement dont ils pouvaient bénéficier au lycée.

En intégrant une grande école, au contraire, vous ne serez pas “lâché” en pleine nature et vous bénéficierez d’un accompagnement tout au long de vos études pour vous aider à bâtir et peaufiner votre projet professionnel.

Tout d’abord, vous pouvez être encadrés par des membres de l’administration. C’est le cas à l’IPAG Business School où les étudiants sont accompagnés par un professeur coordonnateur dès leur admission,  quelles que soient leurs formations et leur année d’études. Ils sont de précieux conseils à chaque étape de leurs études.

Les Grandes écoles de commerce mettent également tout en oeuvre pour vous aider à trouver des stages ou votre apprentissage, à l’instar du Career Center de l’IPAG, qui organise de très nombreux ateliers pour perfectionner votre CV et vous aider à assurer en entretien !

 

Faire une école de commerce pour devenir entrepreneur

C’est un fait : les jeunes de la génération Y sont nombreux à vouloir devenir leur propre patron. Pour répondre à cette demande, de plus en plus de grandes écoles ouvrent des programmes tournés vers l’entrepreneuriat. Dans ce type de programme, les étudiants approfondissent leurs compétences en innovation et en management, dans l’optique de créer, reprendre ou redresser une entreprise.

Les écoles de commerces sont nombreuses à se doter d’un incubateur de start-up où les étudiants peuvent porter leurs projets, avec le statut d’étudiant-entrepreneur. Ils peuvent ainsi bénéficier d’un accompagnement complet dans bien des domaines (comptabilité, droit, élaboration du business model) mais aussi d’un environnement stimulant, entourés d’autres entrepreneurs et de professionnels.

 

Pour s'assurer un revenu confortable

Détail qui a son importance, sortir d’une école de commerce permet de se voir octroyer un salaire conséquent, tout en bénéficiant, très souvent, d’un statut de cadre ! Selon une enquête menée par la Conférence des Grandes Écoles, un diplômé peut débuter à 34K brut. Ce chiffre peut monter selon le secteur : par exemple, dans la finance et l’audit, un jeune issu d’une grande école peut prétendre à 35 000€ en moyenne.

Évidemment, les étudiants sortant des écoles les plus prestigieuses décrochent les salaires de départ les plus élevés.

D’autres facteurs peuvent être pris en compte : le parcours de l’étudiant, la mobilité (les emplois à l’international sont évidemment mieux rémunérés), le type d’entreprise qui recrute…

Un dernier paramètre qui est tout sauf négligeable.

 

Convaincus ? N’hésitez plus et inscrivez-vous dès maintenant au Concours Sésame qui vous donnera accès au Programme Grande École de l’IPAG, post bac, sans passer par la case prépa !