Qu'est-ce que la data governance et quels sont ses enjeux ?

05 aoû 2022

Qu_est_ce_que_la_data_governance_et_quels_sont_ses_enjeux

La data governance est devenue une démarche primordiale pour toute entreprise, à l’heure où le Big Data prend une place importante dans les modèles économiques. Cette notion permet à chaque organisation de gérer ses données afin d’en tirer le meilleur parti. Il est essentiel de maîtriser ce concept pour mener à bien un projet de data governance.

Data governance : définition

La data governance, traduite par gouvernance des données, correspond à l’ensemble des processus et des règles qui encadrent la collecte, la gestion et la protection des données d’une entreprise. Il s’agit d’instaurer un cadre interne pour optimiser l’utilisation des données, tout en respectant les réglementations légales telles que le RGPD. La gouvernance des données s’applique à l’ensemble des différents services de l’entreprise et veille à ce que les données soient cohérentes et accessibles aux bonnes personnes.

Quels sont les enjeux de la data governance en entreprise ?

Chaque organisation traite une énorme quantité d’informations, qui ne fait que s’accroître. Tout ce volume de données représente de la valeur, à condition d’identifier les données fiables et de qualité. C’est dans ce sens que la data governance joue un rôle très important. En s’orientant vers cette démarche, l’entreprise est en mesure de tirer profit efficacement de volumes de données importants afin de dégager un avantage concurrentiel.

Un des autres enjeux de la data governance concerne la protection des données. Le traitement d’un grand nombre de données est une tâche complexe qui implique le respect de règles particulières. Au sein de chaque processus, toutes les données doivent être conformes aux réglementations en vigueur. Avec la data governance, la protection des données devient alors une norme. Elle permet à l’entreprise d’être en phase avec les nouvelles réglementations en matière de données personnelles et de minimiser les risques.

La gouvernance des données est également le moteur de la transformation digitale au sein d’une entreprise. En rendant les données fiables disponibles, elle permet à chaque service de prendre de meilleures décisions business.

Quels sont les domaines d’application de la data governance ?

Avec une utilisation de données qui se développe, la data governance s’applique aux processus d’entreprises de divers secteurs d’activité et tend à connaître une application encore plus large. En voici quelques exemples :

  • Le secteur médical : c’est un secteur soumis à de fortes réglementations en matière d’informations et de données personnelles relatives aux patients. La data  governance joue un rôle crucial au sein de ce domaine d’activité sensible pour protéger les données contre toute utilisation abusive et tout accès non autorisé.
  • La gestion des risques : l’analyse de données doit être correctement gérée afin que les dirigeants prennent des décisions efficaces.
  • La banque : la data governance garantit la protection des utilisateurs et le bon déroulement des transactions.

La démarche de data governance prend également tout son sens pour les entreprises dans un contexte de fusion-acquisition, ainsi que dans le cadre de l’application possible au machine learning et autres outils d’IA.

Quelles sont les étapes pour mener à bien un projet de data governance ?

La première étape consiste à identifier les données clés, nécessaires aux enjeux métiers d’une entreprise. En définissant les données (date d’origine, durée de vie, etc.) et leurs usages, la data governance permet de partager une base et un langage communs à tous les collaborateurs. Cette cartographie des données facilite l’accès à l’information : chacun sait où trouver la donnée, comment elle est utilisée ou transformée, et par qui.

Pour s’orienter vers une nouvelle organisation de data governance, il est important de définir le rôle de chacun et les nouvelles responsabilités pour les responsables de la data. Cette démarche nécessite également de transmettre la culture data à l’ensemble des services pour ainsi faciliter la diffusion d’informations entre tous les collaborateurs. Pour valoriser l’approche data governance, il convient de mettre en place les outils informatiques d’aide à la décision, de reporting adéquats tels que des CRM, ERP, MDM, et d’assurer la formation pour tous les niveaux.

Les métiers de la data governance

Pour réussir un projet de gouvernance de données, la mise en place de postes spécialement destinés à la gestion de data est indispensable. En voici quelques-uns :

  • Le chief data officer (CDO) met en œuvre la stratégie de data governance au sein d’une entreprise. Il mène la conduite du changement et veille à protéger et fournir l’ensemble des données aux collaborateurs.
  • Le data protection officer assure la sécurité, la confidentialité et la conformité des données. Il veille à ce que la politique de gouvernance des données soit conforme aux réglementations en vigueur.
  • Le data analyst exploite et interprète la donnée permettant d’orienter les prises de décision.
  • Le data scientist veille à l’intégrité des données, afin qu’elles soient correctement exploitées. Celles-ci doivent être complètes et de qualité.
  • Le data architect conçoit la structure technique permettant de collecter, stocker et traiter les données dans une base commune.

Comment se former à la data governance ?

Pour accéder aux divers métiers de la data governance, l’IPAG vous propose divers Master of Science. Le MSc Digital Marketing & Data Analysis offre de solides bases en matière d’élaboration de stratégie digitale, d’analyse de données, ainsi qu’une maîtrise des enjeux face à la protection des données individuelles. Le MSc Manager de la Transformation Digitale vise à former de futurs managers capables de concevoir et de piloter la transformation digitale au sein d’une organisation.