Back to top

Franck Dedieu, professeur à l’IPAG Business School, s’est exprimé au sujet du nouveau bitcoin indexé sur le pétrole

Le bitcoin vénézuélien pas si nouveau !

09 mars 2018

Le gouvernement de Caracas en mal de financement vient de sortir de son chapeau une formule monétaire : le bitcoin indexé sur le pétrole, baptisé le "Petro". Sous le coup du blocus financier américain, fragilisé par une monnaie très chancelante(+700% d'inflation), le Président Maduro s'appuie fort logiquement sur sa ressource naturelle, en l'occurrence le pétrole, pour faire rentrer des devises.

A y regarder de plus près, le petro se distingue largement d'une   "cryptomonnaie" : C'est un Etat souverain qui l'émet (et non des mineurs décentralisés), il devrait servir à payer ses impôts - et non faire ses courses du moins pour l'instant - et il a pour sous-jacent, un élément tangible qui est le pétrole. Au fond, le petro ressemble bien davantage à une obligation d'Etat indexée.

Toutes proportions gardées, en 1973, le jeune Ministre des Finances, Valéry Giscard d’Estaing, confronté à une inflation de 9% - certes loin des standards de Caracas - avit eu l'idée de lancer un Emprunt indexé sur l'or.

Découvrez ses arguments dans l'émission Ecorama du 26 février présenté par David Jacquot sur boursorama.com

Dernières actualités
ipag around the world london
Nos cursus s’appuient sur un puissant réseau d’universités partenaires couvrant…
guillaume-bigot-11-09-18
Guillaume Bigot, Directeur Général de l’IPAG Business School fait sa rentrée…