Back to top

Quels débouchés après une école de commerce ?

21 octobre 2019

Les diplômés d’une école supérieure de commerce n’ont a priori pas de mal à intégrer le marché du travail, en témoignent les enquêtes d’insertion professionnelle annuelles rendues publiques pour certaines. À l’IPAG, le taux de jeunes diplômés trouvant un emploi dans les 6 mois qui suivent leur sortie d’études est de 99%. En fonction du diplôme (Programme Grande École, BTS, Bachelor, BBA, MBA), de la spécialisation choisie et de leur profil, ces étudiants qui entrent pleinement dans la vie active travaillent dans divers secteurs d’activité. Petit tour d’horizon des débouchés et des métiers exercés par les jeunes -ou moins jeunes- alumni des grandes écoles de commerce...

 

Les métiers de la vente et du commerce

Toutes les entreprises, quel que soit leur domaine d’activité, ont besoin de commerciaux pour vendre leurs produits et se développer. Il n’est pas rare que les fonctions de chef de secteur, directeur commercial ou encore business developer soient occupées par des étudiants diplômés d’une grande école de commerce. Sachez qu’avec l’essor du e-commerce, les jeunes professionnels qui ont suivi une formation axée sur le digital durant leur scolarité accèdent aujourd’hui de plus en plus rapidement à des postes à forte responsabilité. Par ailleurs, pour ceux qui envisagent une carrière de manager dans le commerce international, de nombreuses formations spécifiques sont accessibles dès après le bac, qu’elles délivrent un diplôme de niveau bac + 3 (Bachelor Commerce international) ou bac +5 grade de Master (spécialisation International Management du PGE).

 

Les métiers du marketing et de la communication

De nombreux métiers du marketing sont à la portée des jeunes actifs qui sortent à peine de leurs études supérieures : chef de produit, responsable d’études, chef de projet marketing et communication, digital brand manager, etc. Ces métiers sont en constante évolution depuis l’avènement du digital et les grandes écoles de management répondent aujourd’hui aux besoins des entreprises en la matière en proposant à leurs étudiants des spécialisations spécifiques pour chacun de leur programme. À l’IPAG, les jeunes bacheliers entrés sur concours au sein du PGE, ou ceux venus faire un Bachelor, peuvent se spécialiser en communication et marketing digital.

 

Les métiers de la finance, de la comptabilité et de la gestion

Que ce soit dans le secteur financier, dans les domaines de la comptabilité ou de la gestion, les métiers sont aussi nombreux que variés : auditeur financier, risk Manager, contrôleur de gestion, conseiller en fusion-acquisition, salesman, gestionnaire de portefeuille, trader, expert-comptable, commissaire aux comptes, gestionnaire d’actifs… Les perspectives de carrière sont belles et ces postes peuvent être aussi bien occupés dans une entreprise privée que dans une administration, une banque ou un cabinet d’audit. Pour former des professionnels opérationnels dans ces domaines, sachez que certaines écoles de commerce et management proposent des cursus personnalisables à “à la carte” à leurs étudiants. C’est le cas à l’IPAG au cours du cycle Master avec un large choix de matières majeures et mineures en sciences de gestion, comptabilité et finance afin de coller au projet professionnel de chacun. La combinaison de ces différents enseignements permet à l’étudiant d’acquérir les compétences essentielles à l’exercice de chacun de ces métiers.

 

Les débouchés dans le secteur des ressources humaines

Les directions des ressources humaines se trouvent aujourd’hui à mi-chemin entre le management, le droit et la stratégie. Les services RH ne s’occupent plus seulement du recrutement ou de la paye mais ils se chargent également de la formation des collaborateurs, des relations sociales, du respect de la diversité dans l’entreprise, etc. C’est pourquoi les entreprises misent aujourd’hui sur les diplômés d’une école de management pour occuper les postes de responsable RH (puis directeur RH), campus manager, responsable de mobilité internationale, directeur de la communication interne, diversity manager ou encore chief happiness manager. En 3 ans (pour le Bachelor en Comptabilité et gestion des RH) ou en 5 ans (pour ceux qui ont choisi la spécialisation en Management des RH du PGE), les étudiants  de l’IPAG peuvent se préparer à une belle carrière dans ce domaine.

 

Les métiers du management à l’international

Si les programmes proposés par les grandes écoles de management ou de commerce vous préparent tous, ou presque, à devenir manager, certains vous permettent de vous spécialiser dans le management international. À l’IPAG, la spécialisation international management (100% en anglais) du Programme Grande École est la voie royale pour envisager une carrière de manager international de haut niveau. Business development manager, commercial strategy manager, international brand manager, export manager… autant de postes auxquels vous pouvez accéder après de belles études dans une École de commerce en France ou à l’étranger.

 

L'entrepreneuriat

De plus en plus d’étudiants ont l’ambition de devenir intrapreneur, repreneur, créateur ou manager d’entreprise. Ces métiers ne s’improvisent pas, c’est pourquoi les jeunes qui ont la fibre de l'entrepreneuriat peuvent s’engager dans des programmes spécifiques formant des spécialistes du management entrepreneurial à 360 degrés (voir spécialisation “Entrepreneuriat” du PGE à l’IPAG). Au-delà de ces cursus, la présence d’un incubateur dynamique au sein d’une école de commerce est un véritable atout pour les étudiants qui ont un projet d’entreprise à développer.

 

Pour conclure : cette liste, qui n’est évidemment pas exhaustive, pourrait être complétée par des centaines d’autres métiers exercés dans des centaines d’autres secteurs. Au regard de la diversité de ce que font les alumni des grandes écoles aujourd’hui, retenons une chose : les écoles de commerce préparent en réalité à tous les métiers de l’entreprise ou presque.